• Les élèves de l'école et collège du Sacré-Coeur de Condé-sur-Noireau, avaient déjà anticipé leur participation à cette fête du Sacré-Coeur 2014, avec un concours de dessins. (lire plus bas).                                                                    Une fête du Sacré-Coeur où ont retenti les voix des enfants

     La centaine d'enfants qui ce 27 juin parcourut les 5 km de l école au sanctuaire du Sacré-Coeur de Saint Germain, a remonté comme de coutume, l'allée centrale de l'église, au milieu des fidèles qui l'attendaient. Accueillis au son de l'orgue et de la trompette, ces jeunes pèlerins entraient tout de suite dans cette messe solennelle de la fête. Mais cette année celle-ci avait été préparée en les associant, grâce au concours du Père Florent Acotchou, un membre des Amis du Sacré-Coeur, Danielle de Loitière et le directeur de l'école primaire, M. Magdelaine. Les voix de ces jeunes fidèles ont donc retenti jusqu'à couvrir celle de l'assistance, notamment avec l'Hosanna ! Un silence total en revanche régna pour écouter leur prière universelle. Ce partage n'a pas été sans toucher les uns et les autres. C'est cela aussi la grâce de la messe de ce 27 juin. Une fête du Sacré-Coeur où ont retenti les voix des enfants

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •   Le temps, la veille de ce 27 juin, avait fait craindre le pire...Mais, le Sacré-Coeur a permis aux pèlerins d'échapper à une pluie diluvienne. Ceux de la Sarthe venus en car, ont pu rejoindre le groupe avec à sa tête le Père Michel Roger et le directeur de l'école, et... admirer au passage cette oeuvre du Créateur, le très beau panorama de la Suisse Normande. Entre les gouttes d'eau !Entre les gouttes d'eau !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • La méditation sur le Chemin de Croix de l'abbé Bellouard (prêtre poilu de la grande guerre)) et la prière 100 ans après du père Ducourneau, aumônier des armées, ont été repris pour le Chemin de Croix à l'église de Saint Germain, ce vendredi Saint. Ce chemin de croix vécu par les poilus était associé à la Passion du Christ.

     Le Père Michel Roger suggérait d'aller ensuite rendre hommage aux soldats de 14-18, morts pour la France, dans leur chapelle à 600 m de l'église. Aucun hommage, de mémoire, ne lui avait été rendu depuis la seconde guerre.

    Deux cérémonies ferventes et émouvantes, auxquelles ont participé des membres du Souvenir Français, des anciens combattants et porte-drapeaux et des élus dont le maire M. Prestavoine de Saint Germain.


    Un jour de ferveur et de souvenir 


    Un jour de ferveur et de souvenir


    Un jour de ferveur et de souvenir
    Un jour de ferveur et de souvenir






    Un jour de ferveur et de souvenir



    Un jour de ferveur et de souvenirUn jour de ferveur et de souvenirUn jour de ferveur et de souvenir




     



     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • A l'invitation à la soirée de clôture du Temps spécial

    international, était joint un présent: un portrait de Jean Eudes !

    "Comme je m'y suis engagé publiquement, voici un portrait de saint Jean Eudes pour orner la belle église du Sacré-Coeur à St Germain." Et le Père Romain Drouaud d'ajouter que le Père apôtre et docteur du culte liturgique des Sacrés Coeurs de Jésus et Marie reconnu par Pie X y aurait une place choisie. Ce à quoi nous nous engageons formellement.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Elle se prépare tout au long de l'année la fête du Sacré-Coeur, puis...une suggestion: inviter les séminaristes eudistes étrangers en séjour sur les terres de Saint Jean Eudes. Le Père Florent Acotchou devient notre émissaire: prise de contact, avec ceux-ci et déplacement pour les rencontrer, confirmation à quelques jours de la fête et tout s'organise au pied levé...Mais c'est cela l'ouverture, notre nouveau Pape François n'a t'il pas dit que nous ne devions pas être des chrétiens de salon...Contact aussi avec école et collège du Sacré-Coeur, motivés au point d'inviter leur homologue de Domfront (Orne) un thème de pèlerinage avec un jeu de piste sur Jean-Paul II et le Pape François. Ils sont donc 200 élèves à prendre les chemins et petites routes au départ de Condé-sur-Noireau, pour se rendre au Sacré-Coeur de Saint Germain, accompagnés des séminaristes, des prêtres et de quelques fidèles (hélas encore peu nombreux). Pas le temps de prendre un rafraichissement à l'arrivée, déjà un quart d'heure de retard sur l'horaire de la messe...Et quelle messe ! musique et chants traditionnels, et chants d'ailleurs avec les séminaristes d'Afrique, d'Amérique du Sud et des Etats Unis, et la participation de 7 prêtres des villes et bourgade de Suisse Normande. Deux heures aura duré cette messe animée et fervente, qui s'achèvera pour la première fois sous le porche avec l'Angélus à Notre Dame du Sacré-Coeur.

    Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...

    Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...

    Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...Pèlerinage, messe, Angélus, pique-nique..La fête du Sacré-Coeur dans tous ses états...

    Après le repas, les pères Jean-Luc Chaumoître et Florent Acotchou accompagneront les fidèles à l'adoration du Saint-Sacrement, suivie de vêpres.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     Consécration quotidienne

     Par cette belle prière consacrons-nous au Coeur de Jésus !

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

     Recommandons nos malades au Divin Médecin !

     Recommandons nos malades au Divin Médecin !

      Cette neuvaine faite au Divin Médecin a été retrouvée grâce à l'exposition, en 2012 du centenaire  de la consécration du sanctuaire. Un visiteur le Père Emeric Colas des Francs, nous a dit qu'elle devait être réimprimée et préconisée pour ceux qui désirent recommander leurs malades.

    Enrichie d'indulgences, il nous a également assuré que celles-ci subsistaient.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Pourquoi le "Divin Médecin" ?

    Cette question fut maintes fois posée à l'ancienne aubergiste du village, dont l'établissement avait conservé au mur un agrandissement d'une carte postale du "Divin Médecin". Elle fut bien en peine d'apporter une réponse, le culte étant tombé dans l'oubli.

     C'est pour cette raison qu'en cette année de jubilé, une exposition sera en place tout l'été dans la nef de l'église, afin d'apporter une réponse qui ne manque pas d'être toujours posée.

     Un extrait du discours prononcé lors de cette consécration le 2 juillet 1912, par l'Abbé Henri du Rosel, donne un éclairage sur cette oeuvre créée par l'Abbé Pihan (voir en rubriques l'histoire du sanctuaire).

    "Comment prit jour cette idée, comment germa cette dévotion?A entendre certain langage, le langage de ceux qui veulent ignorer les moyens et les conseils de Dieu, il y aurait eu là une sorte de rêverie mystique, que sais-je, peut être un expédient ingénieux, comme si, après tout, le Coeur Sacré de Jésus si largement ouvert aux misères de l'homme, ne pouvait compatir aux souffrances physiques qui, sous toutes les formes ici-bas, travaillent la pauvre humanité, quand l'Evangile nous le voyons guérissant les malades et les infirmes et passer en faisant le bien. Et aujourd'hui, à l'heure où il désire si ardemment le rayonnement de son culte, qu'y a-t-il d'étonnant que pour attirer les âmes à la fournaise de son amour, il s'intéresse à ce corps pour lequel l'homme a tant de sollicitude et dont le bien-être le préoccupe si sensiblement?

      Quoiqu'il en soit, les faits sont là et ils parlent d'eux-mêmes. C'était en 1901, nous sollicitions avec instance le concours de personnes riches et bienfaisantes(1) qui voudraient nous aider à achever la reconstruction de l'église. Or, à notre appel, de nombreux bienfaiteurs répondirent en nous demandant de recommander au Sacré-Coeur les malades de leur famille. La coincidence de ces demandes, les mêmes formulées en nombre, sans aucun concert, nous frappa.

       Nous y vîmes une indication du Ciel. Soudain, l'idée jaillit, l'idée inspiratrice. Il convenait de fonder la dévotion au Sacré-Coeur "Divin Médecin". Nous en soumîmes le projet à Monseigneur, qui nous autorisa à établir en notre Sanctuaire un centre de prières au Sacré-Coeur"Divin Médecin", en faveur de malades...    

    ...Or, bientôt, à cette dévotion sous la forme particulière et nouvelle qu'elle venait de revêtir, le Sacré-Coeur daigna mettre la sanction de guérisons nombreuses et significatives. C'était là le sceau divin, le cachet du ciel, la marque de Dieu. C'est Monseigneur, sur le témoignage de ces merveilleux résultats que nous vous faisions connaître dans notre rapport de 1908, que Votre Grandeur érigea dans ce Sanctuaire une Confrérie spéciale qui compte aujourd'hui plus de treize mille Associés(2) répartis sur tous les coins du monde."

       (1) Cet appel aux dons avait été lancé afin de restaurer l'ancienne église devenue vétuste.

      (2)le nombre des Associés atteindra les 60.000 avant la seconde guerre.

     Le Pape Pie X bénira l'oeuvre et l'enrichira d'indulgences

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Quelle magnifique représentation symbolique

    que ce Sacré-Coeur, vitrail d'Henri Guérin réalisé dans les années 2000 pour un oratoire de l'Aude !

      Lorsqu'il est paru dans le magazine famille chrétienne, présenté par Marie-Gabrielle Leblanc, notre association   recherchait une représentation symbolique du Sacré-Coeur. Nous avons été subjugués.

    Grâce au concours de celle-ci, et à la bienveillance de la famille du grand artiste   et, à celle du photographe de l'oeuvre, John Pole, cette image a pu être éditée pour commémorer le jubilé de notre sanctuaire de Saint Germain du Crioult.

     Ce vitrail évoque le Sacré-Coeur de Jésus transpercé sur la Croix par le coup de lance. Marie-Gabrielle Leblanc précise également que "l'étoile à cinq branches qui entoure le Sacré-Coeur est un très ancien symbole de la Vierge Marie ; la taille dans l'épaisseur donne au verre des nuances qui le métamorphosent en joyau. Le bleu est le symbole de la Vierge Marie et de l'humanité du Christ."

    Henri Guérin  (1929-2009) dont la foi était nourrie par la prière et les sacrements, fut un des plus grands artistes verriers du XXe siècle.

     consulter le site:

     http://henri-guerin.com

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique