• Charles de Foucauld, mystique du désert-- Publication des décrets -- Publié le 27/05/2020

    Le pape a autorisé la publication des décrets de la Congrégation de la Cause des Saints concernant la reconnaissance de miracles. Ils ouvrent notamment la voie à la canonisation du Bienheureux Charles de Foucauld, et à la béatification de la Vénérable Pauline Jaricot.

    Publication des décrets

    Les décrets publiés ce mercredi 27 mai annoncent la reconnaissance de plusieurs miracles. Ceux attribués aux français Charles de Foucauld et Pauline Jaricot, mais aussi ceux attribués à l'intercession du Bienheureux César de Bus, français, fondateur de la Congrégation des Pères de la Doctrine Chrétienne, (1544-1607) ; de la bienheureuse Marie-Dominique Montavoni, italienne, cofondatrice de la congrégation de la Sainte-Famille (1862-1934) ; du vénérable Michael McGivney, fondateur de l'ordre des Chevaliers de Colomb (1852-1890).

    Ont également été reconnus par ce décret les martyres du serviteur de Dieu Siméon Cardon et de cinq de ses compagnons, religieux cisterciens tués en 1799, et du serviteur de Dieu Cosma Spessotto, prêtre franciscain mort en 1890.

     

     

     

    Charles de Foucauld, mystique du désert

    Né en 1858, Charles de Foucauld est orphelin à l'âge de six ans. Il intègre l'armée, à l'Ecole de cavalerie de Saumur. A dix-huit ans, devenu majeur, il touche l'héritage de ses parents. Il mène alors une vie dissolue et dissipée, organise de nombreuses fêtes.

    Souhaitant découvrir l'Orient, il fait un premier voyage en 1883 au Maroc. Il est profondément touché par la beauté des paysages et la pauvreté et la spiritualité des gens qui y vivent. Il revient en France en 1886, et se convertit. Sous les conseils de l'abbé Huvelin, il part pour un pèlerinage en Terre Sainte, et arrive à Jérusalem en 1888. En 1890, il décide de rentrer chez les trappistes. En 1897, il est dispensé de ses vœux, et passe les trois années suivantes à Nazareth.

    Ordonné prêtre en France en 1901, il part pour l'Algérie, dans le désert, à Tamanrasset, où il s'installe en ermite. Il meurt en 1916, tué alors que des pillards cherchent à l'enlever.

    Il est béatifié le 13 novembre 2005 par le pape Benoit XVI

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :