• " La voix du Christ retentit aujourd'hui encore dans le monde, pour attirer vers elle, avec douceur mais fermeté, celui qui veut devenir un entraîneur d'âmes par la prière, le service de l'apostolat et la souffrance. Dans les différentes tâches que la Providence nous confie, sachez répondre à votre vocation et faites preuve d'une prompte adhésion à la volonté du Divin Maître.

      Nous voici placés, tous tant que nous sommes, chacun sur notre chemin: c'est un chemin insolite, mais sur lequel est répandue la lumière du Seigneur. Reprenons le bon chemin suivant les desseins de la Providence et les différentes situations dans lesquelles elle a voulu placer chacun de nous.

      Ecouter la voix de Dieu qui appelle, c'est retrouver sa propre vie en la consacrant au Christ et à l’Évangile. C'est à la fois se perdre et se retrouver; c'est donner à Dieu qui sait rendre le centuple sur cette terre et la vie éternelle dans les temps à venir; c'est consacrer les énergies de nos âmes et de nos corps, ainsi que nos dons et nos moyens à l'avènement de son royaume."

                                                                                                      St Jean XXIII

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Ce dimanche est arrivé sur la messagerie du Sacré-Cœur, le partage d'un très beau témoignage. Jean-Pierre raconte sa conversion, et nous vous en confions des extraits. Le début de ce témoignage est voisin de plusieurs de sa génération, enfants des trente glorieuses; élevé avec des valeurs chrétiennes: baptisé, communion solennelle suivie de la confirmation, puis l'abandon de la messe dominicale et de l'église, sauf pour le mariage et le baptême des enfants. 

    "Depuis environ 25 ans, j'ai vécu (comme beaucoup de catholiques en France) en laissant le Seigneur de côté." et Jean-Pierre de pousser plus loin l'aveu "Ces dix dernières années, j'avais même pratiquement perdu la Foi ".

      Jusqu'à ce 15 février 2015 "Est apparue sur Internet une vidéo montrant l'exécution de 21 chrétiens coptes par des islamistes. Ces chrétiens sont morts sans renier leur foi en prononçant "Ya Rab Yeshua" (Seigneur Jésus). J'ai été impressionné par leur courage, et j'ai commencé à réfléchir sur ma relation avec Dieu !

       Quelques semaines plus tard, nouveau choc, avec un reportage télévisé "je me suis interrogé: et toi qu'aurais-tu fait à sa place ? J'ai senti qu'il me fallait faire un choix croire en Jésus ou pas. pendant trois à quatre mois les questions se bousculaient dans ma tête. Alors j'ai commencé à prier, j'ai relu l’Évangile pour chercher des réponses." Cette recherche se poursuivant sur Internet, il découvre Laus, lieu où est apparue la Vierge Marie pour le conversion des pécheurs. Jean-Pierre s'y rendra avec son épouse. "Ce jour-là, le 25 juin 2015, je me suis réconcilié, par la confession, avec le Seigneur, maintenant je peux dire, Jésus j'ai confiance en toi."

       merci Jean-Pierre pour ce partage!

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • " Ce matin dominical, le Divin est à portée de vue

    l'Astre à peine levé, de rose, les nuages a coloré,

    Ainsi que dans le pré, les pommiers,

    Que d'espoir dans cette luminosité !

    Il ne s'agit pas de promesse en cet Évangile du jour.

    Pas celle en tout cas d'une vie sans croix.

    Non, car ce serait une vie sans amour, 

    Cet amour qui nous fait accepter de les porter

    pour l'amour de Dieu qui nous a offert sont fils."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Après la Croix Glorieuse ce vendredi, il faut aujourd'hui se retourner sur le calvaire avec la douleur de Marie au pied de la Croix. Comment un cœur de mère peut-il résister à la passion de sa chair mutilée, massacrée jusqu'au dernier souffle de vie ? Marie était elle persuadée de sa résurrection pour ne pas hurler ou s'évanouir au pied de la Croix ? 

     En ce jour de Notre Dame des douleurs, nous sommes persuadés que plus qu'un autre jour, Marie est proche de toutes les mamans qui ont perdu un enfant ou plusieurs, ou sur le point d'en perdre. Nous le sommes d'autant plus que le drame ayant frappé une famille de la paroisse avec un fils qui a repris sa vie, la maman éplorée soutenue en suivant son cercueil dans l'église, viendra en ce samedi entendre à nouveau le messe pour celui-ci. Prions pour celle-ci, ainsi que pour toutes les mamans ayant connu cette immense douleur, demandons le soutien de Marie notre mère.

     

          " Voyez la misère de tous les humains.

            Pitié douce mère, tendez-leur votre main"

                 R Ave, Ave, Ave Maria! (bis) "

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    2 commentaires
  • Un fils disait un jour à sa mère "Je ne comprends pas ce besoin de mettre partout la croix, représentant la souffrance."

      Une mamie chrétienne pratiquante quant à elle, racontait que sa petite fille n'irait pas au catéchisme pour entendre parler de croix et d'agonie...

     Objet d'incompréhension ou de mépris, la croix est devenue glorieuse pour ceux qui croient en la résurrection. Et pourtant nous n'avons pas vu comme saint Thomas. Cette Foi en la résurrection du Christ, nous a été offerte, ne l'oublions pas. Alors soutenons nos frères qui ne sont pas encore parvenus à cette certitude, ou qui n'ont pas encore pris "l'ascenseur" de la petite Sainte Thérèse. 

     

    Sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la Sainte Face, s'était engagée de prier, une fois parvenue au Ciel, pour que le plus grand nombre prenne l'ascenseur pour le gagner.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires