• C'est au soir du 17 octobre 1690, que Marguerite-Marie dans son couvent de la Visitation de Paray-le-Monial, rendit son âme à Dieu. Rendre n'est pas tout à fait le terme approprié. Son âme, elle l'avait offerte au cours de sa vocation terrestre - son âme mais surtout son coeur - Marguerite-Marie n'était pas une intellectuelle, elle ne sera jamais docteur de l'Eglise, non, tout fonctionnait chez elle dans l'amour. Dans son enfance tout d'abord où orpheline de père, elle vouera un bel amour filial à sa mère, allant jusqu'à supporter tout d'une tante acariâtre, devenue maîtresse des lieux, pour épargner celle-ci. Sa longanimité, plus très en vogue aujourd'hui, pourrait être méditée ...

    Notre Seigneur s'empara d'ailleurs très tôt de cette âme sensible, bien avant son entrée au couvent. Mais c'est néanmoins dans celui-ci qu'Il unira son coeur au sien, au cours d'apparitions qui briseront toute résistance de la plus humble des créatures. Il lui laissera un message, qui aujourd'hui touche et touchera toujours le nôtre.

    Que la mère Supérieure fut inspirée de ne pas obéir ce 17 octobre 1690 à la mourante, qui réclamait que soient détruits tout ce qu'on lui avait demandé de consigner !

    ********

    En communion, avec les fidèles du sanctuaire du Sacré-Coeur de Saint Germain: neuvaine du 17 au 25 octobre (voir en rubriques) "Pour les âmes du Purgatoire en compagnie du Sacré-Coeur de Jésus et de Sainte Marguerite-Marie Alacoque ".

    Pour toutes vos intentions, mais aussi pour la paix menacée.

    ********

     

    Promesses de Notre Seigneur Jésus-Christ

    Faites à Sainte Marguerite-Marie

     

     

      1. Je leur donnerai toutes les grâces nécessaires dans leur état.

     

      2. Je mettrai la paix dans leurs familles.

     

      3. Je les consolerai dans toutes leurs peines.

     

      4. Je serai leur refuge assuré pendant la vie et surtout à la mort.

     

      5. Je répandrai d’abondantes bénédictions sur toutes leurs entreprises.

     

    6. Les pécheurs trouveront dans mon cœur la source et l’océan infini de la  miséricorde

       

      7. Les âmes tièdes deviendront ferventes.

     

      8. Les âmes ferventes s’élèveront rapidement à une grande perfection.

     

      9. Je bénirai moi-même les maisons où l’image de mon Sacré-Cœur sera exposée et honorée.

     

    10. Je donnerai aux prêtres le talent de toucher les cœurs les plus endurcis.

     

    11. Les personnes qui propageront cette dévotion auront leur nom inscrit dans mon Cœur, et il n’en sera jamais effacé.

     

    12. Je te promets, dans l’excès de la miséricorde de mon Cœur, que mon amour tout-puissant accordera à tous ceux qui communieront les premiers vendredis, neuf mois de suite, la grâce de la pénitence finale, qu’ils ne mourront point dans ma disgrâce, ni sans recevoir les Sacrements, et qu’il se rendra leur asile assuré à cette heure dernière.

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Prière

    "Dieu qui veux être la vie de tout homme, Dieu qui n'abPrions pour nos maladesandonnes aucun de tes enfants, accorde à nos frères malades la force de lutter pour guérir: qu'ils découvrent dans leur épreuve combien tu peux être proche d'eux, par des frères qui soutiennent leur courage, par l'espérance que tu leur donnes en Jésus Christ. Lui qui règne avec toi et le Saint-Esprit, maintenant et pour les siècles des siècles."

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Un pèlerinage c'est beaucoup de ressenti !

     Pour chacun des participants, un pèlerinage cela peut-être une action de grâce, une supplique, ou encore une espérance, mais au final bon ou mauvais c'est toujours un ressenti. Les efforts entrepris par tous ceux qui concourent à celui-ci, sont récompensés quand ils voient repartir ces participants satisfaits et si possible heureux. La phrase offerte à l'une d'entre nous par un pèlerin "Ici, c'est un petit Paray-le-Monial" après neuf années de constante et persévérante oeuvre de renaissance, ne pouvait que toucher nos coeurs.

     Venus de Nantes, de la Sarthe, de Saint Lo, de Caen, d'Alençon, et des paroisses avoisinantes, notre souhait, est que ces 200 pèlerins d'un jour, celui de la fête du Sacré-Coeur  aient toujours le désir de venir se recueillir, en notre sanctuaire. 

     Merci à Yvette pour toutes les photos réalisées en cette première partie de pèlerinage - l'après -midi réservé au recueillement, à la prière et à l'adoration aucune photo n'a été prise. 

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Les élèves de l'école et collège du Sacré-Coeur de Condé-sur-Noireau, avaient déjà anticipé leur participation à cette fête du Sacré-Coeur 2014, avec un concours de dessins. (lire plus bas).                                                                    Une fête du Sacré-Coeur où ont retenti les voix des enfants

     La centaine d'enfants qui ce 27 juin parcourut les 5 km de l école au sanctuaire du Sacré-Coeur de Saint Germain, a remonté comme de coutume, l'allée centrale de l'église, au milieu des fidèles qui l'attendaient. Accueillis au son de l'orgue et de la trompette, ces jeunes pèlerins entraient tout de suite dans cette messe solennelle de la fête. Mais cette année celle-ci avait été préparée en les associant, grâce au concours du Père Florent Acotchou, un membre des Amis du Sacré-Coeur, Danielle de Loitière et le directeur de l'école primaire, M. Magdelaine. Les voix de ces jeunes fidèles ont donc retenti jusqu'à couvrir celle de l'assistance, notamment avec l'Hosanna ! Un silence total en revanche régna pour écouter leur prière universelle. Ce partage n'a pas été sans toucher les uns et les autres. C'est cela aussi la grâce de la messe de ce 27 juin. Une fête du Sacré-Coeur où ont retenti les voix des enfants

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •   Le temps, la veille de ce 27 juin, avait fait craindre le pire...Mais, le Sacré-Coeur a permis aux pèlerins d'échapper à une pluie diluvienne. Ceux de la Sarthe venus en car, ont pu rejoindre le groupe avec à sa tête le Père Michel Roger et le directeur de l'école, et... admirer au passage cette oeuvre du Créateur, le très beau panorama de la Suisse Normande. Entre les gouttes d'eau !Entre les gouttes d'eau !

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique