• Accueil

       

       

     Notre paroisse:

    https://bayeuxlisieux.catholique.fr/paroisses/bienheureux-francois-jamet-des-vallees/

       Lien avec catholique.org,              
     Accueil

                     

      cliquez sur le sigle                                Bienvenue 

                        sur le site du Sanctuaire du Sacré-Coeur                                     de Saint Germain du Crioult

  • La Vierge Marie est associée au Rédempteur

     
     

    ...

    Sainte Brigitte de Suède affirme avoir entendu de la bouche de la Mère de Dieu :

    « C'est pourquoi je dis avec une certaine hardiesse que sa douleur était ma douleur et que son Cœur était mon Cœur. Comme Adam et Ève vendirent le monde pour un fruit, mon Fils et moi avons racheté le monde presque avec un seul Cœur. Donc, ma fille imagine comment je me sentais au moment de la mort de mon Fils et alors cela ne te semblera pas lourd d'abandonner le monde. » (Sermo angelicus, I, 1, c 35, ed. Eklund, p. 56)

    Sainte Brigitte affirme aussi avoir entendu de la bouche du Fils de Dieu :

    « Donc je peux affirmer que ma Mère et moi avons sauvé l'homme comme avec un seul Cœur, moi qui en souffre dans mon Cœur et dans ma chair, elle avec la douleur et avec l'amour de son Cœur. » (Revelationes extravagantes, ed. C. Durante, Romae 1606, c 3, p. 804)

    Sainte Brigitte affirme encore avoir entendu de la bouche de la Mère de Dieu :

    « Considère, ma fille, la Passion de mon Fils, ses membres étaient pour moi comme mes membres et mon Cœur. En effet, comme les autres enfants sont dans les entrailles de leur mère, il a été ainsi en moi. » (Revelationes, I, 1, c 35, ed Durante, p. 56)

     

    Sainte Brigitte de Suède

    Découvrir plus sur mariedenazareth.com :

    Prions : Je vous salue, Marie pleine de grâce ; le Seigneur est avec vous. Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles, est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Sainte Brigitte de Suède Co-patronne de toute l’Europe
    (1303-1373)

     

    Brigitte naît à Finster, en Suède, de famille royale. Sa mère avait été sauvée d'un naufrage en considération de l'enfant qu'elle portait dans son sein. Bien qu'à sa naissance un saint personnage eût reçu de la Sainte Vierge l'assurance que cette enfant ferait entendre sa voix dans tout l'univers, Brigitte fut muette, jusqu'à l'âge de trois ans ; mais, ce temps écoulé, elle parla tout à coup aussi bien qu'une grande personne.

    À l'âge de dix ans, elle fut singulièrement touchée par un sermon sur la Passion du Sauveur. La nuit suivante, elle vit le divin Crucifié tout couvert de plaies et de sang, et l'entendit dire : « Regarde, ma fille, comme J'ai été traité. “Et qui Vous a traité si cruellement ?” dit-elle. Ce sont ceux qui me méprisent et sont insensibles à mon amour pour eux. » À partir de cette époque, la seule pensée des mystères de la Passion faisait couler ses larmes.

    Une nuit qu'elle était en prière, sa tante, chargée de son éducation après la mort de sa mère, la surprit et voulut la frapper ; mais la verge se rompit entre ses mains. Brigitte, tout enfant, était souvent assaillie par le démon qui prévoyait en elle une grande ennemie ; mais elle trouvait un secours assuré en courant dans sa chambre se jeter aux pieds du Crucifix qui lui avait parlé.

    Malgré son goût pour la virginité, Brigitte accepta le mariage par obéissance ; elle et le prince, son mari, se préparèrent par un an de prières et de bonnes œuvres aux obligations de leur état. Dieu donna à ces pieux époux huit enfants. Brigitte fut le modèle des mères par sa sollicitude envers sa famille ; elle éloignait de sa maison tout ce qui n'y aurait pas apporté l'édification et la vertu : « Après la lecture de la Bible, répétait-elle à ses enfants, n'ayez rien de plus cher que la vie des Saints.»

    À la mort de son mari, elle s'adonna aux saintes œuvres avec plus de liberté que jamais, apprenant à ses enfants à laver les pieds des pauvres, à soigner les plaies des malades, à soulager toutes les misères. Mais la grande mission de sa vie, Brigitte l'accomplit pendant ses dernières années, qu'elle passa dans la pénitence et la contemplation de Jésus Crucifié. Ses révélations étonnantes ont fait d'elle la merveille de son siècle.

    C'est à Rome, où elle aimait à séjourner près des tombeaux des Saints, que le Sauveur lui fit connaître l'heure de sa mort prochaine ; le 23 juillet 1373, à l’âge de 70 ans, elle rendit le dernier soupir en prononçant avec amour les dernières paroles de Jésus expirant : « Mon Père, je remets mon âme entre vos mains. »

    Brigitte de Suède a été canonisée en 1391, à peine 18 ans après sa mort, par le pape Boniface IX (Pietro Tomacelli, 1389-1404).

    Pour approfondir, lire la Catéchèse du Pape Benoît XVI :
    >>> Sainte Brigitte de Suède
    [Allemand, Anglais, Croate, Espagnol, Français, Italien, Portugais]

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Évangile de Jésus-Christ selon saint Jean 15,1-8.

    En ce temps-là, Jésus disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
    Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l’enlève ; tout sarment qui porte du fruit, il le purifie en le taillant, pour qu’il en porte davantage.
    Mais vous, déjà vous voici purifiés grâce à la parole que je vous ai dite.
    Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter de fruit par lui-même s’il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
    Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là porte beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
    Si quelqu’un ne demeure pas en moi, il est, comme le sarment, jeté dehors, et il se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
    Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voulez, et cela se réalisera pour vous.
    Ce qui fait la gloire de mon Père, c’est que vous portiez beaucoup de fruit et que vous soyez pour moi des disciples. »
    Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

    Benoît XVI

    pape de 2005 à 2013

    Audience générale du 27/10/2010 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

    Sainte Brigitte et l'Église domestique

    La première période dans la vie de cette sainte est caractérisée par son mariage heureux. Son mari s'appelait Ulf et était gouverneur d'un important territoire du royaume de Suède. Le mariage dura vingt-huit ans, jusqu'à la mort d'Ulf. Huit enfants sont issus de ce mariage, dont la deuxième, Karin (Catherine) est vénérée comme sainte. Cela est un signe éloquent de l'engagement éducatif de Brigitte à l'égard de ses enfants. (...) Brigitte, qui a reçu une direction spirituelle d'un religieux érudit qui l'a introduite à l'étude des Écritures, a exercé une influence très positive sur sa famille qui, grâce à sa présence, est devenue une véritable « Église domestique ». Avec son mari, elle a adopté la Règle des Tertiaires franciscains. Elle pratiquait avec générosité des œuvres de charité envers les pauvres: elle a fondé également un hôpital. Auprès de son épouse, Ulf a appris à améliorer son caractère et à progresser dans la vie chrétienne. Au retour d'un long pèlerinage à Saint-Jacques de Compostelle (...), les époux ont formé le projet de vivre dans l'abstinence ; mais peu de temps après, dans la paix d'un monastère dans lequel il s'était retiré, Ulf a conclu sa vie terrestre. Cette première période de la vie de Brigitte nous aide à apprécier ce que nous pourrions définir aujourd'hui comme une authentique « spiritualité conjugale » : ensemble, les époux chrétiens peuvent parcourir un chemin de sainteté, soutenus par la grâce du sacrement du mariage. Souvent, comme cela a été le cas dans la vie de sainte Brigitte et d'Ulf, c'est la femme qui, avec sa sensibilité religieuse, sa délicatesse et sa douceur, réussit à faire parcourir à son mari un chemin de foi. Je pense avec reconnaissance à de nombreuses femmes qui, jour après jour, illuminent aujourd'hui encore leur famille par leur témoignage de vie chrétienne. Puisse l'Esprit du Seigneur susciter aujourd'hui également la sainteté des époux chrétiens, pour montrer au monde la beauté du mariage vécu selon les valeurs de l'Évangile : l'amour, la tendresse, l'aide réciproque, la fécondité dans l'engendrement et l'éducation des enfants, l'ouverture et la solidarité envers le monde, la participation à la vie de l'Église.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Le père  Florent Acotchou, après avoir desservi pendant 13 ans la paroisse Bienheureux François Jamet a annoncé lors des récentes messes, dont celle du premier vendredi de juillet au Sacré-Cœur de Saint Germain, son départ.

    Il ne quitte pas notre diocèse puisqu'il devient prêtre modérateur de Verson, banlieue de Caen.

    Nous voyons partir avec regret celui qui s'engagea dans cette messe, tant espérée, chaque premier vendredi du mois en notre sanctuaire. Il se démena aussi beaucoup pour enrichir la fête annuelle du Sacré-Cœur, avec des invités comme la délégation des séminaristes eudistes du monde entier ou les élèves de l'école du Sacré-Cœur de Condé-sur-Noireau. Il était proche de ces derniers qui l'appréciaient.

    Il engageait ce premier vendredi de juillet, les fidèles à poursuivre l'œuvre et les prières "Quelle chance ! Quelle grâce d'avoir un sanctuaire du Sacré-Cœur ! ". Il peut être assuré des nôtres pour sa nouvelle mission.

     

    Florent

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  Vendredi 11 juin 2021  -  Sacré-Cœur de Jésus - Sanctuaire  St Germain du Crioult

     

     

         La fête du Sacré-Cœur a eu lieu ce vendredi 11 juin en notre sanctuaire. L'invité d'honneur était cette année le père Gérard Pitel, ancien vicaire général du diocèse de Bayeux-Lisieux, et ancien recteur de la cathédrale de Bayeux qui effectuait l'homélie. Il co-célébra la messe solennelle avec les pères Florent Acotchou, curé de la paroisse Bienheureux François Jamet; Raphaël Toé curé de la paroisse Pierre Maubant à Vassy et du père Jacques Letellier ancien curé de Saint Jean du Bocage à Vire. Le père modérateur Michel Roger qui présidait la fête du Sacré-Cœur, l'année passée, engagé près d'une maison de retraite qui accueillait à nouveau la messe, les rejoignait à l'issue de la cérémonie. 

    Les fidèles participants s'accordèrent pour avoir ressenti la ferveur priante de cette cérémonie. Les choristes de Saint-Germain eurent le renfort de ceux de Vassy et de Pont d'Ouilly, dirigés par Colette Siquot, Paulette Patard tenant l'orgue. Apprécié aussi le verre de l'amitié servi sous le porche de l'église qui a permis des retrouvailles chaleureuses si attendues.

    Mais cette année encore n'avait pu être organisé le pèlerinage des élèves de l'école du Sacré-Cœur de Condé à Saint-Germain, le directeur ayant en revanche assuré le père Acotchou que son établissement serait en union de prières avec le déroulement de la célébration. 

    Les fidèles qui avaient été invités à prier le Cœur Immaculé de Marie le lendemain samedi, s'unirent à ceux qui firent la démarche de revenir au sanctuaire à 15 h, le faire. 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  •  

    Le sanctuaire de Saint Germain s'apprête à célébrer la fête du Sacré-Cœur

    Le sanctuaire de Saint Germain s'apprête à célébrer la fête du Sacré-Cœur

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    C'est toujours avec émotion, que se prépare à Saint-Germain, la fête du Sacré-Cœur.

    Le pèlerinage des enfants suspendu l'année passée en raison du COVID, aura t'il lieu cette année?

    A quelques jours de la célébration de la fête c'est encore dans l'incertitude.

    Mais la messe solennelle que les fidèles, en revanche ont pu célébrer en 2020, est en préparation pour le 11 juin prochain, elle aura lieu à 11 h. 

    Les adultes sont aussi toujours invités à faire le pèlerinage à pied, partant du cimetière de Condé à 9 h.

    Un covoiturage les reconduira à leur véhicule à l'issue de la cérémonie.

    Ce trajet de 4,5 km est toujours un réel bonheur pour les marcheurs, traversant la campagne par des routes et petits chemins dans l'exubérance d'une nature en pleine beauté. Dans le dernier kilomètre, ils apercevront le haut clocher de Saint Germain dont la grande volée des cloches se fait entendre. C'est toujours impressionnant.

    Il seront accueillis à la salle polyvalente pour un café ou une boisson fraîche, elle se trouve sur leur chemin; la chapelle aux soldats est aussi un repère pour s'y rendre.

    Hier à l'église, le retour des oriflammes rouges pavoisant la chapelle du Sacré-Cœur, rappellent comme chaque année maintenant, que juin est le mois du Sacré-Cœur. Offert à la guérison et au salut des malades, ce sanctuaire ouvert chaque jour vous attend.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Présidée par Mgr Celestino Migliore, nonce apostolique en France et ouverture de la Porte Sainte

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire
  • Prière de l'épaule de Jésus - Prière miraculeuse à Jésus - Prière catholique chrétienne Priez avec foi, amour et confiance, vos prières seront exaucées par Dieu qui est tout Amour et Miséricordieux.

    Partager via Gmail Yahoo! Google Bookmarks

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique